Dhrupad : une discipline spirituelle ?

Sans difficulté, sans obstacles à surmonter : pas de plaisir
Sans dé-couverte, sans mystère à percer : pas d’émerveillement
Sans plaisir et sans émerveillement : pas de sens

Parmi les choses difficiles et qui éveillent la vue des obstacles : le changement de point de vue !
Et si l’on se fie aux points de vue de la Samkhya, on s’aperçoit que pour changer de point de vue, il nous faudra cheminer selon un certain schéma cognitif relativement long.
D’une part, ré-ouvrir les perceptions, le sensible, au monde, au ‘réel’ puis se laisser imprégner par ces perceptions, se les approprier, puis seulement alors s’ouvre la possibilité d’établir des catégories, de discriminer, trier les informations pour établir un nouveau système qui incorpore de nouvelles informations en ajoutant, retranchant et modifiant les informations antérieures.
Le prix énergétique est élevé mais l’enjeu est capital, sans quoi, nous tournons en rond avec le même capital d’informations défraichies datant de nos premières expériences.
Ce processus d’ouverture, appropriation, modification est un circuit d’assainissement intellectuel qui assure à la fois la souplesse et le dynamisme intellectuel mais aussi la maturité spirituelle.

Le genre musical : Dhrupad incarne bien cela. Le Dhrupad est un ‘système musical’ en même temps qu’une discipline spirituelle, notamment en ce sens qu’il dynamise et assouplit l’esprit.
L’esprit ne concerne pas uniquement les facultés mentales, mais aussi les affects, l’intuition…
C’est tout cela qu’il est possible de mettre en mouvement, grâce à la pratique du chant lorsque l’on applique certains paramètres précis, dans un système établi, par des générations de chanteurs et de chercheurs. C’est à ce prix que le genre Dhrupad devient ce qu’il peut être de plus élevé et peut ainsi nous élever en tant qu’être humain.

Merci aux Maîtres de cette tradition de nous enseigner cette magnifique pratique !

www.arnauddidierjean.fr